Accéder au contenu principal

Steve Coombs est un humoriste de Terre-Neuve et un abonné Xplornet qui a dû complètement transformer son approche pour s’adapter à la réalité d’une pandémie qui perdure.

L’humour est un art qui demande un contact direct avec la foule; les humoristes doivent donc ajuster leurs méthodes dans un monde où les contacts virtuels sont privilégiés.

Il explique : « De nombreux humoristes ont adopté Zoom pour présenter leur spectacle... Ça demande une approche assez particulière. L’un des humoristes que je connais est devenu populaire en publiant des numéros sur Facebook, Instagram et Twitter. »

Steve a présenté son premier numéro en 2008 lors d’une soirée ouverte aux amateurs dans un club local. Cette première expérience lui a donné la piqure du spectacle.

« Je suis devenu un mordu de la scène, et j’ai pris l’habitude de donner mon numéro tous les dimanches dans ce club », a-t-il dit.

L’arrivée d’une franchise Yuk Yuk’s à St. John’s en 2009 fut un tremplin pour la carrière de Steve. Il est passé des soirées amateur, à humoriste de fin de semaine, pour finalement exécuter des tournées à travers la province.

Devenir humoriste était la réalisation d’un rêve d’enfance pour lui.

Il raconte : « J’écoutais les émissions de fin de soirée avec mon père lorsque j’étais jeune. J’adorais voir les humoristes donner leur numéro. J’ai toujours rêvé de les imiter. »

Le numéro de Steve est fortement inspiré par les péripéties de ses filles.

« Les humoristes que je connais prétendent que je n’ai pas besoin d’écrire de blagues; ils disent que je n’ai que prendre en note ce qui arrive à mes enfants! »

Pour sa plus récente tournée, par contre, il s’est plutôt inspiré de la « présence active », une pratique qui l’a aidé à traverser l’épreuve du cancer.

« Je me suis concentré sur mon parcours personnel et c’est devenu un one-man-show humoristique sur comment vivre le moment présent que j’ai présenté d’un bout à l’autre de Terre-Neuve » explique-t-il.

Le diagnostic de Steve est survenu en juin 2015, suite à un malaise gastrointestinal qui perdurait dans les jours précédant un spectacle. Il croyait au début que son estomac en boule était tout simplement causé par la nervosité, mais sa femme Angela a remarqué un jaunissement de ses yeux, et il a donc consulté un médecin.

Steve raconte : « C’était la fête des Pères, j’avais la jaunisse et mon analyse sanguine n’indiquait rien de bon. Deux jours plus tard, j’étais complètement épuisé et je suis allé à l’urgence. Les médecins ont détecté une tumeur de la taille d’une balle de tennis autour de mon pancréas bloquant mon foie. C’était la cause de ma jaunisse. »

Heureusement, son pronostic était largement positif, et il a subi une chirurgie en moins d’une semaine.

Lors de son rendez-vous de suivi, son médecin lui a confirmé un diagnostic de cancer neuroendocrinien, qui évolue très lentement.

« Il peut être présent pour plusieurs années sans aucun symptôme ou problème. »

Ses médecins ont graduellement ajusté son régime de traitement depuis sa chirurgie, et tout semble bien maitrisé.

Physiquement, Steve se sentait en forme, mais psychologiquement, il y avait des séquelles.

Il explique : « Ma sœur est décédée d’un cancer de l’estomac à 29 ans, et j’éprouvais un sentiment de culpabilité d’avoir survécu à cette épreuve. Je remettais tout en question et je ne savais pas comment me sortir du cycle négatif dans mes pensées. Je m’attendais à ce quelqu’un me prenne en mains pour m’indiquer la voie à suivre, mais j’ai finalement réalisé que j’étais la seule personne qui pouvait accomplir cette tâche. »

C’est à ce moment-là qu’il a commencé à écrire son dernier spectacle.

« La phase d’écriture a été très thérapeutique pour moi... Ça m’a permis d’externaliser mon diagnostic et tout que je ressentais pour mieux comprendre ce qui m’arrivait et me recentrer. J’ai pu partager mon expérience avec mon auditoire et leur présenter mon parcours en tant que survivant du cancer. »

La réaction du public à son nouveau spectacle l’a agréablement surpris, en particulier les autres survivants qui avaient vécu des expériences similaires.

Peu de temps après le début de sa tournée, le Centre des arts de Terre-Neuve lui a offert une résidence d’artiste.

« J’ai pu organiser des ateliers avec d’autres survivants du cancer et discuter avec eux des effets bénéfiques de l’écriture sur ma convalescence. »

Son conseil le plus important pour les autres survivants : apprendre la présence active.

« Ce fut crucial pour moi. Apprendre à vivre pleinement le moment présent, plutôt que de s’en faire pendant un mois pour le prochain test qui s’en vient. Lorsqu’on se met à planifier et préparer son avenir, en tant que survivant, inévitablement, ça devient difficile. "J’ai un test qui s’en vient... et si, et si, et si?" Il faut apprendre à se détacher de cette ligne de pensée et se dire "On est jeudi. Je suis là, je suis en santé et je suis prêt." »

C’est encore plus vrai depuis la COVID-19.

« Ce fut une année difficile, mais il y a eu des côtés positifs. Mon système immunitaire tournait au ralenti avec la chimio. Je n’ai eu aucun problème à respecter le confinement et à travailler de chez moi! Non cela ça m’a aidé à récupérer, mais j’ai évité tout risque d’être exposé au COVID » explique Steve.

Professionnellement, Steve travaille à temps plein en tant que concepteur de base de données.

Avec le virage vers le télétravail, lui et sa famille ont vraiment su profiter de leur chalet construit dans les années 1950 sur les rives de l’étang Hose Chops, du côté sud de la presqu’ile Avalon.

« J’ai demandé à mon père de m’aider à rénover notre chalet pour qu’on puisse y rester toute l’année, même avec les enfants. J’ai maintenant accès à tout ce qu’il faut pour mon travail; c’est tout comme j’étais au bureau, mais je peux profiter de la nature quand je veux, et même aller nager dans l’étang. »

En somme, grâce à Xplornet, Steve a pu transformer son chalet familial en petit paradis champêtre branché à Internet.

Steve raconte « Le signal est très clair. On peut sans problème visionner des films en famille ou jouer à des jeux vidéos. Tous nos amis qui ont choisi Xplornet pour leur chalet nous racontent la même chose. Nous sommes tous très satisfaits de leur service. »

Les spectacles de Steve sont présentement en pause en attendant que les conditions soient moins dangereuses pour sa santé, mais on peut trouver des mises à jour sur son compte Instagram, ou consulter son site web au www.stevecoombs.ca pour des renseignements plus généraux.

N’oubliez pas aussi de consulter nos comptes Facebook, Twitter et Instagram pour mieux connaitre les membres de notre communauté!