Astuces pour garder le moral durant le confinement Voici une série de huit conseils d’experts pour vous aider à protéger votre santé mentale durant cette période difficile qui achèvera bientôt, on l’espère

coping

La troisième vague de confinement devrait arriver à terme d’ici quelques semaines, et cela sera vraisemblablement la dernière fois que des restrictions majeures seront imposées à grande échelle.

Il demeure toutefois des séquelles de cette période difficile, comme le laisse croire un sondage Léger qui révèle que la santé mentale des parents a été particulièrement éprouvée par les effets de la pandémie du COVID-19.

Le personnel de Xplornet peut d’ailleurs en témoigner : il n’était pas rare que la présence des enfants se fasse sentir lors de nos téléconférences! Même nos plus hauts cadres ont dû interrompre une réunion pour répondre à une question de leurs enfants à propos de leurs devoirs, ou pour s’occuper d’eux durant une tâche urgente.

En effet, on ne peut que constater que ces nouvelles responsabilités — inspirer leurs enfants pour qu’ils soient motivés, leur montrer à exprimer correctement leurs inquiétudes au niveau scolaire ou personnel — font maintenant partie de leur quotidien en tant que parent.

De plus, une étude du Centre de toxicomanie et de santé mentale affilié à l’Université de Toronto révèle que les parents avec des enfants mineurs à la maison sont plus enclins à se sentir déprimés que les adultes sans enfants.

Dans la situation actuelle, il est plus important que jamais d’avoir accès à une gamme d’outils pour garder le moral.

Voici donc huit conseils pour vous aider à traverser la fin de cette dernière période de confinement :

CONSEIL 1 : Établir une routine

Le gouvernement canadien a publié une série de conseils sur la santé mentale pour nous aider à préparer notre journée lorsqu’on travaille ou qu’on étudie à domicile.

La clé est d’établir une séquence qui correspond à vos habitudes quotidiennes lorsque vous deviez quitter la maison pour aller travailler, par exemple :

  1. Prendre une douche.
  2. Choisir ses vêtements.
  3. Déjeuner.
  4. Établir un poste de travail distinct pour vous aider à délimiter vos espaces de vie professionnelle et personnelle.
  5. Choisir des heures de travail régulières, y compris des pauses et des pratiques de soins personnelles entre les différentes tâches.
  6. Respecter vos limites. Résistez à la tentation de continuer à travailler au-delà de vos heures de travail établies.

Ne vous inquiétez pas si vous vous sentez quelque peu démoralisé durant votre journée; cela est parfaitement normal étant donné les circonstances. Allez-y graduellement en choisissant un geste simple que vous pouvez accomplir. Par exemple, si la vaisselle s’empile dans l’évier, engagez-vous à nettoyer une seule assiette, ou si vous n’avez pas envie d’aller faire votre jogging, enfilez au moins vos souliers de course pour vous rappeler la sensation de les porter.

CONSEIL 2 : Maintenir vos liens sociaux

Nous avons tous été confinés à notre résidence dans la dernière année, ce qui signifie que nous n’avons pu interagir en personne avec nos amis, notre famille et nos collègues de travail. Vous pouvez pallier cette carence en créant des canaux de communication :

  • Discutez avec vos collègues par téléphone ou appel vidéo, pas seulement pour le travail, mais tout simplement pour prendre de leurs nouvelles.
  • Organisez une téléconférence téléphonique ou vidéo avec vos amis ou votre famille. Notre spécialiste en communications numériques, Autumn Ladouceur mentionne qu’elle profite de ses randonnées dans le voisinage pour appeler ses amis. « Lorsque je me promène pour admirer le paysage avec une bonne amie au bout du fil, j’ai un peu l’impression qu’elle m’accompagne. »

CONSEIL 3 : Prendre soin de soi

Prendre soin de soi est essentiel au maintien d’une bonne santé mentale, pour vous et votre entourage. Sur leur page intitulée « Prendre soin des enfants en temps de crise de la COVID-19 », le Centre de toxicomanie et de santé mentale explique l’attention que vous porterez à votre état mental aura aussi des effets bénéfiques sur vos enfants.

Le gouvernement canadien abonde dans le même sens avec les conseils suivants :

  • Dormez suffisamment. Visez 7,5 à 9 heures de sommeil.
  • Mangez sainement et restez hydraté. Assurez-vous de boire beaucoup d’eau et d’inclure plusieurs portions de fruits et de légumes pour vous garder en santé.
  • Faites de l’exercice lorsque vous le pouvez. Même une simple promenade dans votre quartier peut faire une différence.
  • La spécialiste en santé mentale Jeboah Miranda recommande aussi des exercices de respiration profonde pour ralentir votre rythme cardiaque et évacuer le stress et l’anxiété.

CONSEIL 4 : Enjoliver votre espace de travail

La Croix-Rouge a publié sur leur site un article intitulé « Télétravail : s’adapter rapidement à son nouvel espace de travail » qui recommande d’ajouter une plante à votre espace de travail afin d’y donner un brin de couleur et de vie.

CONSEIL 5 : Profiter des avantages du télétravail

Travailler de chez soi présente plusieurs avantages. Par exemple, vos options pour vos pauses étaient relativement limitées lorsque vous deviez vous rendre à votre bureau tous les jours : possiblement une petite promenade autour de l’immeuble ou au casse-croute du coin.

La Croix-Rouge nous souligne que vous pouvez maintenant les utiliser pour avancer vos tâches ménagères, ou même faire une brève séance d’exercice!

Aussi, vous pouvez remplacer vos lunchs simples par des mets plus complexes et plus sains! Prenez le temps de savourer chaque bouchée; ceci est un autre moyen simple de vous ressourcer tout en chassant le stress.

Finalement, songez au temps de voyagement que vous vous épargnez chaque jour et qui peut maintenant servir à des usages plus utiles. Consultez l’article de la Croix-Rouge ici pour d’autres conseils à ce sujet.

CONSEIL 6 : Éviter la surdose d’informations

En période de crise, nous avons tous le réflexe de vérifier constamment les nouvelles pour être au courant du nombre de nouveaux cas de COVID-19 dans notre province, ou pour savoir qui pourra recevoir le vaccin et quand, mais à la longue, un tel comportement est néfaste pour votre moral. Voici quelques conseils pour maintenir une attitude saine :

  • Fiez-vous uniquement à des sources reconnues. L’article du Centre de toxicomanie et de santé mentale vous suggère d’obtenir vos renseignements de sources crédibles, tels que les sites web de votre gouvernement provincial ou fédéral.
  • Établissez une période sans Internet. Choisissez une période d’une heure ou deux où vous n’aurez pas accès à l’Internet, par exemple au réveil, ou avant de vous coucher.
  • Utilisez la fonction « aucune notification » de votre téléphone ou ordinateur pour vous assurer de ne pas être dérangé durant votre période à l’écart d’Internet.

CONSEIL 7 : Télécharger l’application MindShift

Cette application gratuite a été conçue par Anxiété Canada pour vous aider à lutter contre l’anxiété. Elle utilise les principes de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pour vous aider à apprendre à vous détendre et à prendre en main la gestion de votre anxiété.

Suivez ce lien pour vous renseigner.

CONSEIL 8 : Ne pas hésiter à demander de l’aide

La page intitulée « Se relever à la suite d’une crise » sur le site de la Croix-Rouge recommande de demander de l’aide si les effets du stress vous empêchent de fonctionner normalement durant une longue période. Cette page énumère plusieurs ressources utiles, notamment la ligne téléphonique Allo, j’écoute.

En terminant, nous aimerions souligner la détermination et le courage des travailleurs des services essentiels et de première ligne. La dernière année a été particulièrement éprouvante pour nous tous, mais cette période sombre s’achève.

Si nous travaillons tous ensemble, nous vaincrons cette pandémie.